Le franchissement de certaines limites planétaires, physiques ou biologiques, fait peser un risque majeur sur l’avenir et pourrait déclencher des conséquences dommageables et irréversibles au niveau mondial. En informatique, des travaux récents s’intéressent à l’impact des limites écologiques, énergétiques et sociales sur l’informatique dans un cadre de recherche interdisciplinaire.

Depuis 2015, une communauté de chercheurs issue de l’IHM s’est constituée autour de « l’informatique de l’effondrement » (collapse informatics), définie comme « l’étude, la conception et le développement de systèmes sociotechniques dans un présent d’abondance en vue d’une utilisation dans un futur de rareté ». Le séminaire donnera un aperçu de ces travaux et présentera les questions de recherche qui sont soulevées.

Limites planétaires et informatique 07-09-18